AU FIL DES SIECLES

Au bonheur des plumes et des frous-frous

A l’occasion des soldes, voici en un livre et deux séries un aperçu de la naissance des grands magasins, des robes, des frous-frous et des plumes !

Au Bonheur des Dames publié par Émile Zola en 1883 est le onzième volume de la série des Rougon-Macquart, Il y présente une jeune orpheline avec deux frères à charge qui monte à Paris chercher de l’aide auprès d’un oncle. Mais la capitale où elle arrive est celle de l’essor des grands magasins aux vitrines alléchantes, aux ambitions patronales impitoyables et aux nombreuses tentations. Le talent de Zola est de faire vivre ce tournant économique majeur de la société moderne à travers une intrigue où l’argent qui corrompt, l’amour, l’égocentrisme et les vanités bourgeoise sont au rendez-vous. Cet incontournable de la littérature française est enfin très moderne dans la mesure où les questionnements qui y sont soulevés trouvent un écho dans la société économique actuelle modelée par la vente en ligne.

Inspirée du roman d’Emile Zola, la série The Paradise retrace l’histoire du premier grand magasin du nord de l’Angleterre.  Au coeur d’une rue peuplée de petits commerçants qui vivotent, John Moray est propriétaire du Paradis qui va peu à peu dominer ses concurrents.  Le succès viendra grâce à son flair hors pair, son ambition et les idées brillantes de Denise Lovette, jeune vendeuse en train de devenir l’étoile montante du magasin. En arrière plan, ce sont les luttes de pouvoirs entre les financiers puissants, les histoires d’amours et de jalousie ainsi que les différentes classes sociales qui cohabitent autour de ce grand magasin. Après 2 saisons, la série est finalement annulée face au succès de sa fulgurante concurrente : Mr. Selfridge. Et pour avoir un aperçu des costumes de la série, Costumedefilm propose un très bon travail bien illustré.

Mr. Selfridge est une série historique qui retrace l’ascension du créateur du premier magasin londonien en 1909. Visionnaire tout autant qu’excentrique, il veut faire du shopping une expérience unique où tout est mis en scène telle une pièce de théâtre. La personnalité visionnaire et le sourire charmant de ce pionnier américain trouve parfaitement sa place dans la cité anglaise bouillonnante du début du siècle, avec les aléas que cela peut comporter. Le grand magasin Selfridge est également un lieu où les employés issus de différentes couches sociales se côtoient et évoluent dans cette série assurément flamboyante !

 


Dedikaas

Un blog de découvertes autour d'un thème ou d'un genre. En deux mots : découvrir et l'écrire !

Laisser un commentaire