Vices et services à Versailles

Depuis que les séries se sont données les moyens de la qualité, il était un thème qui forcément était un terreau de création : Versailles, Louis XIV, ses maîtresses et les intrigues courtisanes ! C’est chose faite avec Versailles (n’est pas auteur qui veut…). Dépenses démesurées, relation fraternelle houleuse, complots courtisans et frasques sentimentales sont au rendez-vous pour en faire sinon une référence historique du moins une très bonne série actuelle, à l’instar de Marie-Antoinette de Sophia Coppola. Le tournage de la saison 3 a commencé pour une diffusion prévue en 2018.

L’étiquette à la Cour de Versailles de Daria Galateria est la compilation de ces règles de vie imposées par Louis XIV à sa troupe de courtisans turbulents. Où s’asseoir selon son rang aristocratique, quelle charge acheter pour être au plus près du pouvoir, quelle femme aura le droit d’être « baiser…et tant d’autres règles de conduite établies par un Roi Soleil échaudé dans sa jeunesse par la Fronde. Au delà des passes-droits amusants et de situations savoureuses, c’est un vrai manuel sur l’art de gouverner en monarque absolu !

Côté vices, Versailles est un formidable décor pour les drames, assassinats, empoisonnements et autres tragédies sentimentales en tout genre. Les mémoires de Saint Simon  et de la Princesse Palatine sont une excellente entrée en matière qu’Alain Baraton, jardinier en chef du domaine complète avec plus de légèreté dans son Vice Versailles et l’Amour à Versailles. Dans la même veine, l’excellent blog de Marine Gasc vulgarise l’histoire par sa plume incisive pleine d’humour. Le Parc aux cerfs, où le fantasme du bordel royalMarie Mancini et Louis XIV elle a pécho (le cœur) du Roi et bien d’autres articles sont ainsi à retrouver dans sa rubrique Versailles, têtes coupées et paillettes.

Ca, cétait pour le faste de Versailles. Avec Derrière la façade l’historien américain William Ritchey Newton nous entraînent avec brio dans l’envers du décor. Car le domaine royal c’est aussi plus de 200 appartements, le manque de salles d’eau, les risques d’incendies, le cheminement des repas….bref une inexorable intendance soumise aux titres de noblesse, susceptibilités et autres faveurs royales. Les petites mains sans qui tout ce monde ne tourne pas est parfaitement décrite dans la Petite Cour du même auteur.  Les valets de chambres de Louis XIV de Mathieu da Vinha ainsi que les inconnus de Versailles de Jacques Levron compléteront cette zone sombre du palais du Roi Soleil.

N’hésitez pas à faire un tour sur Pinterest, sur Babelio ainsi que dans ces 3 séries d’enquêtes au Siècle des Lumières pour vous immiscer dans l’ambiance versaillaise.Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire