Quilt, quakers et autres amish !

Quilt, quakers et autres amish !

Dans l’Hollywood des années 40 en pleine censure morale, Henry Hathaway sort L’Odyssée des Mormons qui décrit l’exode de la nouvelle Église des Saints des Derniers Jours à Salt Lake City. Plutôt partisan, le film reste discret sur la question de la polygamie alors que Brigham Young, le successeur du fondateur n’a eu pas moins de 52 épouses… Créée par Mark V. Olsen, Will Scheffer (2006), la série Big love suit quand à elle un père de famille heureux….et marié à trois femmes ! Bienvenue chez les Mormons où la vie d’un polygame semble ne pas être pas rose tous les jours…

 

Les Amish sont une communauté religieuse anabaptiste, fondée en 1693 en Alsace par Jakob Amman. Elle est surtout présente maintenant en Amérique du Nord. Vivant de façon simple et à l’écart de la société moderne, sa première règle est « Tu ne te conformeras point à ce monde qui t’entoure ».  Il est donc très rare pour les Amish d’accueillir en leur sein des étrangers et encore plus de les faire participer à leur activités. Par le biais du handicap de son fils auquel les Amish sont particulièrement sensibles, Jacques Légeret et les siens ont su se faire accepter dans une communauté amish de Pennsylvanie. Dans l’énigme amish, il propose un témoignage très éclairant sur cette communauté qui réussit malgré la modernité avoisinante à lutter contre la compétition, la technologie, l’individualisme contemporain, etc…En 1985, Peter Weir met à l’écran la communauté dans Witness, un polar où Harrison Ford enquête chez les Amishs pour protéger un enfant et unique témoin d’un meurtre. Plus récemment, Banshee est une série TV crée par Jonathan Tropper et David Schickler (2013) qui met en scène une petite ville de Pennsylvanie confrontée à l’arrivée d’un énigmatique remplaçant du shérif assassiné. Expert en arts martiaux, il veut faire régner la loi à sa manière…

 

La Société religieuse des Amis ou Quakers est un mouvement religieux fondé par des dissidents de l’Église anglicane. Ils se reconnaissent dans le christianisme mais réfutent toute idée de hiérarchie spirituelle. La foi est intérieure, personnelle et chacun est libre dans ses convictions. Après son bestseller La jeune fille à la perle, Tracy Chevalier s’attaque ainsi à la communauté des quakers dans son roman La dernière fugitive. On y retrouve Honor Bright, jeune quaker qui décide d’accompagner sa jeune promise à un mariage, au coeur de l’Ohio. Elle pense y retrouver la communauté sécurisante qu’elle quitte mais va être confronté à une Amérique des années 1850 en proie à l’esclavage. Une dure réalité qui va mettre à mal ses profondes convictions malgré un mariage avec un jeune fermier quaker. Et comme toutes femmes dans ces communautés, les travaux de couture apparaissent sinon comme une échappatoire du moins comme un temps de réflexion.

 

Point à point, bobines après bobine, les doigts agiles créent des quilts qui ont acquis avec le temps une renommée mondiale. Car si ils ne l’ont pas inventé, les Amish l’ont élevé au rang d’oeuvre d’art. Les temps étant durs, il ne fallait rien laisser dans les chutes de tissus ce qui correspond en tout point à leur art de vivre dans l’austérité et la simplicité. IL s’en servent comme couverture de lit et les jeunes filles le préparent dès le plus jeune âge pour leur mariage. Vous pourrez vous dégourdir les doigts en parcourant le site internet de la revue Quiltmania ainsi l’ouvrage de Lisa Burnett Quilt pour la maison : 35 créations esprit nature

  • Bien d’autres idées encore sur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :